Marius, César, et pis Fanny…

(Le paru) Les Rois Mages et leur message

Ce samedi, jour de l’épiphanie, trois jeunes scouts de la paroisse des Hautes-Roches ont enfilé les costumes des Rois Mages et ont transmis leur message de paix à travers le village.

La cheftaine du groupe les maquilla avec soin. Les enfants ont affronté le froid pour annoncer aux habitants leur joie et leur volonté de paix. A chaque arrêt, ils échangent une chanson et une part de leur bonne humeur contre quelques pièces.

Quatre équipes de Rois ont ainsi quêté de maison en maison, accompagnés d’un adulte. La moitié des fonds récoltés ira à la création d’une abbaye en Guinée. Chaque année, environ 200 euros sont récoltés, à chaque fois pour une autre bonne œuvre. Elle sourit : « Les gens du village sont généreux ».

(Le vrai) Les Rois font du porte à porte

Ce samedi, jour de l’épiphanie, trois jeunes scouts de la paroisse des Hautes-Roches ont enfilé les costumes des Rois Mages. Vêtus ainsi, ils ont bravé le mètre de neige tombé dans la nuit, pour transmettre un message de paix à travers le village.

Heureux de faire cette B.A., seul l’un d’eux se plaindra (en off et pas trop fort), qu’il a « l’air complètement con avec cette robe. »

La cheftaine du groupe les maquilla avec soin. « Merde, j’ai l’air d’un travelo. Mon pote servant de messe a l’air moins plouc avec son aube ! » râla le récalcitrant. Puis ces courageux errèrent dans les rues des Hautes-Roches, habillés à la mode moyen-orientale des années 0 avant et après JC. A chaque porte qui s’ouvre, les enfants chantent une chanson pour se réchauffer, et donnent un peu de bonne humeur contre quelques pièces.

« Les gens du village sont généreux. Les années passées, ils croyaient qu’on était des bohémiens, alors ils nous chassaient. Maintenant, on les prévient à l’avance de notre surprise. » La cheftaine conclut : « Est-ce qu’on à l’air de bohémiens ? »

Pas d’abbaye, mais des pneumonies

Elle tient à s’excuser dans nos pages : l’argent collecté pour la fondation d’une abbaye en Guinée a été dépensé à la pharmacie de garde. La cheftaine se veut rassurante : « Les pneumonies que nos jeunes courageux ont contractées devraient guérir rapidement. »

© Frédéric Bach

Pour accéder à l’ensemble des articles détournés, c’est ici.

Le groupe de courageux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.