26 juin 2020 à la librairie de Bischheim : lecture sonore

Vendredi 26 juin, à partir de 18 heures, je serai à la librairie de Bischheim l’Idéodrome pour une lecture des (rares) passages pas (trop) trash de La Bascule. Entrée libre. On m’a fait remarqué qu’une lecture, c’était toujours sonore. Certes, mais je vais y ajouter un peu de musique. Au programme donc : revendications sociales, dragouille, tranches de vie.

Oubliez les chiens qui hurlent, passez-vous de l’eau dans la gueule, et surtout, surtout, ne tombez pas dans la Bascule.

Où : 7, avenue de Périgueux 67800 Bischheim

Affiche de la lecture du 26 juin 2020

13 décembre 2019 au Divanoo : lecture sonore avec Bela Goosy

Vendredi 13 décembre, à partir de 20 heures, je serai au café culture coopératif le Divanoo pour une lecture d’extraits trashs et explicites de La Bascule. Entrée libre, dédicace. Pour public averti. Bela Goosy m’accompagnera au synthé. Au programme : chiens, revendications sociales, la chose qui se passe sous la ceinture, de l’amour aussi, de la dark wave, et de la poésie parce qu’avant les fêtes on a un peu envie d’y croire. Oubliez les chiens qui hurlent, passez-vous de l’eau dans la gueule, et surtout, surtout, ne tombez pas dans la Bascule.

Le Divanoo : 25a, route de Bischwiller 67800 Bischheim

belagoosy.bandcamp.com/

10 décembre 2017 : dédicace

Le 10 décembre 2017, de 10h à 11h, je dédicacerai mon ouvrage La Bascule à la librairie Pourquoi pas un livre à Molsheim. Venez me rencontrer et échanger avec moi. L’occasion aussi de profiter ce jour du Noël d’antan qui se tiendra. Attention cependant : la Bascule n’entretient aucun rapport avec les fêtes de Noël, hormis le fait que c’est une bonne occasion de l’offrir.

24204782_388715871569042_873830287_n

7 juillet 2017 : dédicace à Molsheim

Retrouvez moi sur le 1er marché nocturne de Molsheim. Il se tiendra Place de l’Hôtel de ville Vendredi 7 juillet 2017 de 19 h à 22 h.

Pour lecteur averti, mais ça vous le saviez. Je serai heureux de prendre du temps pour discuter avec vous. D’ici là, oubliez les chiens qui hurlent, et tombez pas dans la bascule.