Trop de mots

Pour une lecture chez un ami en Provence (on entend les cigales), j’ai déterré un vieux poème, intitulé Trop de mots. Johanna, du haut de ses 8 ans et une année de pratique de piano, m’a accompagné avec une interprétation libre d’un morceau qui s’appelle Le Chant des Étoiles.

Lecture du poème Trop de mots, Johanna au piano

Le texte est archivé ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.