LA BASCULE, FREDERIC BACH

Le blog littéraire Hubris Libris a lu La Bascule – Deux jours dans la tête d’un tueur. Passez-vous de l’eau dans la gueule, oubliez les chiens qui hurlent !

HUBRIS LIBRIS

Chus nerveux. Hier soir, une amie, rencontrée à l’HP, a téléphoné. Cela n’aura qu’un vague rapport avec la suite des événements, peut-être que si, ma vie est un patchwork de trucs qui vont viennent sans lien entre eux, ou si peu, au final le résultat est moche, je me dis bon ma femme qui dort à mes côtés, mon gosse tranquille dans sa chambre, c’est cool ça, mais là j’ai envie de baiser, il faut que je trouve du travail, ça ira je suis motivé, même s’il y a trop de violence dans la tête. Tout ça tangue un peu, prends tes neuros, suce un xanax, passe-toi de l’eau dans la gueule, oublie les chiens qui hurlent, et surtout tombe pas dans la bascule…

Né d'aucune femme (2)

La Bascule. C’est l’immersion dans la tête d’un homme, une personne aux connexions singulières, à la vision fracturée. Il a une femme, un enfant, et traîne…

Voir l’article original 268 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.